Contester par les chiffres : analyse des collectifs d’audit citoyen de la dette en France, en Espagne et en Belgique

CRII_103

De Jessy Bailly dans Critique internationale 2024/2 (N° 103), pages 113 à 137


Dans cet article, on étudie comment les chiffres sont utilisés par des militants issus de collectifs d’« audit citoyen de la dette locale » (en France, en Espagne et en Belgique) afin de critiquer la gestion par les gouvernants de la dette et des finances locales. L’article offre deux contributions. D’une part, on rend compte d’usages critiques des chiffres déjà repérés dans la littérature (alerter, critiquer les conventions comptables, introduire des indicateurs alternatifs), mais également d’usages encore non recensés mais bien présents chez les collectifs étudiés (imputer les responsabilités politiques par la quantification et pointer du doigt l’irresponsabilité des représentants politiques du fait de l’opacité des données à disposition du public). D’autre part, il s’agit d’éclairer, dans le prolongement des travaux d’Alain Desrosières et de Joel Best, le rapport aux chiffres de ces militants. Cela permet de rendre plus intelligible les usages hétérogènes et ambivalents des chiffres par les collectifs d’audit. On insistera sur certaines limites auxquelles ces activistes font face en recourant aux chiffres pour porter leur critique.


À consulter ici

Lire aussi

CRII_103

Contester par les chiffres : analyse des collectifs d’audit citoyen de la dette en France, en Espagne et en Belgique

Capture d’écran 2024-06-03 à 10.42.08

Dénoncer les discriminations vécues à l’université : entre silence, révélation et signalement

Capture d’écran 2024-04-30 à 10.35.05

Les citoyens contrôleurs de l’action publique. Belgique, France, Espagne (années 2010)