Antoine Dolez – « Le modèle qui cache la forêt. Les communautés de la recherche forestière à l’épreuve de l’impératif modélisateur »

publication

Antoine Dolez dans Terrains & travaux 2021/1, n° 38, p. 71-94.
lien

Résumé
Cet article analyse comment la mise à l’agenda du changement climatique modifie la recherche française sur les forêts. Historiquement structurée autour de deux communautés – sylvicole et écologique –, la recherche forestière s’oriente, sous l’égide du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), vers le développement de modèles qui anticipent les dynamiques des forêts dans les climats futurs. Cet impératif modélisateur est porté par de nouveaux acteurs – statisticiens et modélisateurs – dont les modèles complexes occupent une place centrale dans l’organisation et le financement de la recherche, et bouleversent les territoires d’expertise des communautés de recherche forestière. Pour préserver leur juridiction, les communautés sylvicole et écologique critiquent la pertinence scientifique de ces modèles pour éclairer l’évolution des forêts à l’horizon 2100. Elles cherchent alors à imposer un autre agenda de recherche : un retour au terrain, à l’expérimentation et aux données anciennes. 
Cet article montre comment le statut de la modélisation et la nature des pratiques modélisatrices peuvent devenir un enjeu déterminant de démarcation entre des communautés de recherche concurrentes.

Lire aussi

Odasso Laura, & Fornalé, Elisa (2022). The ‘inconfinables’ or the creation of ‘superfluous lives’ in times of crisis . Migration Letters, 19(6)

1119168554

Christophe TRAÏNI, Fabien CARRIE, « Animal Rights Movement », in Snow, David A., Della Porta, Donatella, Klandermans, Bert, Mc Adam, Doug (eds.), The Wiley-Blackwell Encyclopedia of Social and Political Movements, 2nd Edition, Oxford, John Wiley and Sons Ltd, 2022.

L-education-aux-marges-en-temps-de-pandemie

L’éducation aux marges en temps de pandémie. Précarité, inégalité et fractures numériques